Association des diplômés de l’Université de Montréal

En bref

Mission

Favoriser le sentiment d’appartenance des diplômés de l’Université de Montréal à leur alma mater et contribuer à son développement en offrant des occasions de rencontres et des services, et en faisant connaître les réalisations de l’Université et de ses diplômés.

Vision

Association dynamique reconnue pour la qualité de ses réalisations et de ses interactions avec l’ensemble de ses membres partout dans le monde.

Communauté

350 000 membres diplômés de l’Université de Montréal et de ses écoles affiliées.

Règlements généraux de l’Association au 16 novembre 2016

 

Conseil d’administration

Le conseil d’administration est composé de quatorze administrateurs, dont six siègent au comité de direction.

 

Mise en candidature

Les personnes qui désirent poser leur candidature à l’un des six postes d’administrateurs vacants au sein du prochain conseil d’administration des diplômés de l’Université de Montréal, doivent communiquer avec M. Morvan Le Borgne, afin d’obtenir le bulletin prévu à cet effet.

Le candidat doit détenir un diplôme de l’Université de Montréal ou de l’une de ses écoles affiliées et faire appuyer sa candidature par deux autres diplômés de l’UdeM.
Chaque membre est élu pour un mandat de deux ans et il s’agit, bien sûr, de bénévolat. Le bulletin complété doit parvenir au secrétariat de l’Association avant le 21 octobre 2016 à 16h.

 

Liste des membres 2016-2017

Jacques Girard

Président de l’Association

Droit 1963
Président du conseil centre financier international – Montréal

Maryse Brien

Vice-présidente (finances)

FAS 2007Psychologie 2012
Conseillère principale KPMG SRL/SENCRL – SECOR

Antonine Boily Bousquet

Administratrice

Sciences de l’éducation 1972, Administration scolaire 1975, HEC 1985
Professeure commission scolaire de Laval

Alexandre Doire

Administrateur

Philosophie 2005 et 2010
Consultant Spencer Stuart

Marie-Élaine Guilbault

Administratrice

Histoire 1993 – Droit 1996 et 2008
Avocate

Caroline Varin

Administratrice

HEC 1991
Directrice générale Fondation pour l’alphabétisation

Annie-Claude Vanier

Administratrice

Sciences de l’éducation 2015

Loïck St-Pierre

Administrateur

Sciences de l’éducation 2015

Francis Hogue

Administrateur

Droit 2012

Tiago Silva

Administrateur

Relations industrielles 2015

Historique

2014 est une année importante pour notre association puisqu’elle marque le 80e anniversaire de sa fondation. Ces célébrations nous invitent à remonter dans le temps à la recherche de nos origines.

L’Association a été fondée d’abord et avant tout pour obliger les gouvernements de l’époque à parachever la construction du pavillon principal. Pour y arriver nos prédécesseurs ont utilisé tous les moyens possibles pour mobiliser l’ensemble des diplômés et amener, peu à peu, l’opinion publique et les gouvernements à prendre conscience de l’urgence de doter l’Université de Montréal d’un nouveau campus moderne.

Carburant principalement à partir du bénévolat des membres du conseil et tablant sur la participation des diplômés, l’Association a de quoi être extrêmement fière de ses réalisations : mise en place d’un fichier central, création d’une revue et organisation de centaines d’événements. Voilà quelques exemples qui illustrent bien notre contribution au développement et au rayonnement de l’Université de Montréal.

Depuis 1934, l’histoire de notre regroupement est intimement liée à celle de l’Université de Montréal. Le slogan retenu pour les célébrations illustre d’ailleurs très bien cette relation privilégiée : « En association avec le savoir depuis 80 ans ».

Nous vous invitons à parcourir les sections qui suivent afin de mieux connaître notre histoire, mais aussi d’apprécier nos innombrables réalisations. Partageons, tous ensemble, la fierté d’appartenir au plus important regroupement de diplômés universitaires francophones en Amérique.

 

Au début des années 1920, la vétusté des locaux de la rue Saint-Denis et une série d’incendies incitent l’Université à envisager la construction d’un nouveau campus plus moderne et plus spacieux. Un vaste terrain est acquis sur le versant nord du mont Royal et un ambitieux chantier est mis en place. La crise économique de 1929 frappe toutefois durement l’université. La direction se voit forcée de suspendre les travaux et le nouvel édifice demeure inachevé. Les finances sont au plus bas, il arrive même à plusieurs reprises que les employés ne puissent être payés et la confiance du public envers l’institution est ébranlée. Sa survie semble menacée.

1933 – Une implication sans failles
Le 25 septembre, un groupe de professeurs se réunit afin de trouver des solutions pour venir en aide à l’université. L’une des principales actions retenues est la fondation d’une association qui regrouperait tous les diplômés. Ce groupe aurait pour but d’apporter un soutien public à l’institution universitaire et d’ainsi contribuer à son développement. Des discussions sont entreprises à cet effet avec les quelques organisations d’anciens diplômés déjà existantes au sein des écoles et facultés.

1934 – Un véritable départ
Au mois de mai, un comité de direction provisoire est mis en place. Présidé par le docteur Stephen Langevin, le comité dispose d’un budget d’un peu moins de 500$ pour lancer officiellement l’Association, créer un fichier général répertoriant tous les diplômés et développer un périodique destiné à servir de lien entre les anciens. Le 15 juin 1934, l’Association générale des diplômés de l’Université de Montréal reçoit officiellement ses lettres patentes.

A l’époque, l’Université Laval, seule autre université francophone au Québec, ne possédait pas encore d’association de diplômés. Notre association devenait donc le premier regroupement de diplômés universitaires francophones au Québec.

1935 – Le Fonds des anciens et des locaux de fortune
Dans le but de soutenir financièrement divers projets destinés au développement de l’université, le comité provisoire crée le Fonds des anciens. Le 16 décembre l’Association tient une première assemblée générale au cours de laquelle est élu le premier comité exécutif permanent. Me Arthur Vallée en devient le premier président. À cette époque, le secrétariat de l’Association est situé sur la rue Saint-Hubert, dans d’anciens locaux de l’école vétérinaire attenant à une odorante salle d’élevage d’animaux de laboratoire…

1936 – Tous à la montagne
L’Association multiplie les interventions publiques pour défendre la cause de l’université et tenter de trouver une solution à ses problèmes financiers. Le 29 mai, elle organise un grand rassemblement dans l’édifice inachevé de la montagne. Plus de 2000 anciens répondent à l’appel, faisant de l’événement un succès retentissant. Cette campagne de sensibilisation sera répétée à plusieurs reprises au cours des années suivantes.

1940 – Une rencontre en haut lieu
Les diplômés invitent le premier ministre du Québec, M. Adélard Godbout au banquet annuel de l’Association. Ils en profitent pour lui faire visiter les bâtiments délabrés de l’université sur la rue Saint-Denis et le pressent d’intervenir pour faire terminer l’immeuble sur la montagne. Les travaux reprendront dès l’année suivante.

1942 – Le grand déménagement
En novembre, l’Association s’installe finalement dans de nouveaux locaux sur la montagne. L’inauguration officielle du campus suivra de peu, en juin 1943. Les anciens participent fièrement aux festivités, organisant un grand concert pour souligner l’événement.

1944 – Le prix Arthur-Vallée
L’Association attribue pour une première fois le prix Arthur-Vallée, créé en l’honneur de son premier président élu ,décédé l’année précédente. D’une valeur de 100 dollars, il est remis à un étudiant finissant qui, «tout en assurant l’excellence dans ses études, a consacré une partie importante de son temps et de son dévouement à la cause universitaire». Il sera décerné sans interruption jusqu’en 1972.

1945 – Les diplômés à la radio
Tous les mardis soirs, de 22h30 à 23h, l’Association des diplômés présente sur les ondes de Radio-Canada un bulletin radiophonique consacré aux actualités universitaires. Elle contribue ainsi à informer le grand public sur ce qui se passe entre les murs de l’Université de Montréal.

1947 – Une revue savante et le prix Gérard Parizeau
Sous la direction de Roger Duhamel, la revue L’Action universitaire passe de mensuelle à trimestrielle afin de pouvoir se consacrer davantage à la publication d’études scientifiques approfondies. La même année, on remet pour la première fois le prix Gérard Parizeau, d’une valeur de 50 dollars, au nouveau diplômé qui «au cours de ses études, s’est signalé par ses travaux d’ordre intellectuel». Décerné jusqu’en 1972, tout comme le prix Arthur-Vallée, ce prix porte le nom de Gérard Parizeau, l’un des membres fondateurs de l’Association des diplômés.

1951 – L’Association change de nom
L’Association obtient des lettres patentes supplémentaires et change son nom pour devenir «Les diplômés de l’Université de Montréal».

1954 – De nouvelles activités pour les diplômés
Mettant fin à une période plutôt axée sur le milieu académique, l’Association multiplie désormais les activités sociales pour ses membres. L’Action universitaire change alors de style et de format. Elle délaisse les études universitaires pour redevenir un agent de liaison plus efficace entre les diplômés. Un premier tournoi de golf est organisé. Cet événement annuel sera tenu de manière régulière à partir de 1961.

 1958 – À la rescousse de la bibliothèque
L’Association décide de contribuer au développement de la bibliothèque de l’Université de Montréal. À cet effet, elle amasse des fonds, achète des livres et encourage ses membres à offrir de leurs volumes pour enrichir les collections.

1959 – Le Fonds Alma mater
L’Université de Montréal lance le fonds annuel de soutien, ou Fonds Alma mater, pour recueillir les contributions financières des Anciens. Trois ans plus tard, sa gestion est confiée à l’Association des diplômés qui s’en occupera jusqu’en 1971. Les divers fonds dont elle a la direction seront alors consolidés et gérés par le Fonds de développement de l’université nouvellement créé.

1961 – L’Action universitaire devient l’Inter
Après vingt-sept ans de publication sans interruption, L’Action universitaire change de format et, par la même occasion, de nom. L’Inter redevient une publication mensuelle et abandonne les articles savants afin de faire une plus grande place aux activités des diplômés. Cette transformation qui devait être temporaire durera finalement une douzaine d’années.

1962 – Des diplômés autour du monde
La Révolution tranquille bat son plein et les diplômés sont au diapason. Alors que le Québec s’ouvre sur le monde, l’Association organise un premier voyage en Europe. Entre 1962 et 1969, plus de 3600 diplômés profitent d’un des quelques 23 voyages mis sur pied par l’Association.

1965 – De colloque en colloque
L’Association contribue activement à la grande réflexion collective menée sur le système d’éducation. En 1962, elle présente un mémoire devant la Commission Parent et en février 1965, elle organise un colloque afin d’analyser l’impact de cette même commission sur le monde universitaire. La formule connaît un véritable succès et est reprise de manière quasi annuelle jusqu’en 1972, chaque colloque abordant un nouveau thème pertinent au développement de l’université.

1967 – Le Mérite annuel
M. Daniel Johnson, alors premier ministre du Québec, est le premier lauréat du Mérite annuel. Ce prix, qui deviendra l’Ordre du mérite, est remis à un diplômé qui s’est « particulièrement distingué par sa carrière personnelle et son dévouement à la collectivité, contribuant ainsi à l’épanouissement de la communauté et au rayonnement de l’Université de Montréal ».

1973 – Le temps des revendications
En conformité avec l’esprit revendicateur de l’époque, la revue des diplômés adopte une nouvelle allure et change de nom et de ton. L’Inter se transforme en L’Interdit et ses rédacteurs se proposent de faire de l’Association un mouvement social capable de «représenter la dimension culturelle des universitaires à l’intérieur de la démocratie de participation qui se constitue actuellement au Québec».

1974 – Au service des diplômés
L’Association développe de nouveaux services pour les diplômés. Elle parraine plusieurs projets qui permettent à de nouveaux diplômés d’acquérir une première expérience professionnelle et met sur pied une banque d’emplois pour ses membres.

1980 – La revue change de nom et perd un de ces fondateurs
La revue de l’Association change à nouveau de nom pour adopter celui qu’elle utilise toujours aujourd’hui : Les diplômés. Le 28 mars marque le décès, à l’âge vénérable de 94 ans, du docteur Stephen Langevin, président fondateur de l’Association.

1982 – Les Diplômés à l’écran
Les diplômés présentent chaque semaine sur le câble une émission télévisée d’une trentaine de minutes portant sur l’actualité universitaire. Un total de 34 épisodes sera produit sur une période de deux ans.

1984 – L’Association a 50 ans
Les diplômés fêtent le cinquantenaire de leur association en organisant une somptueuse soirée qui attire plus de 500 membres dans le hall d’honneur du pavillon principal de l’université, immeuble qu’ils ont contribué à faire édifier.

1987 – Fêter les promotions
Les diplômés mettent en place une nouvelle stratégie de rassemblement basée sur la célébration des anniversaires de promotion. Le premier 25e de promotion est organisé en 1987, suivi du premier 50e dès l’année suivante. La mise en place de ces commémorations est complétée en 1998, couvrant désormais du 25e au 60e de promotion.

1988 – Enfin une présidente. Une entente avec la firme Meloche
Pour la première fois de son histoire, une femme accède à la présidence de l’Association. Il s’agit de Mme Louise Leduc, diplômée de la Faculté de musique et HEC Montréal. A partir de ce moment, l’élection d’une présidente se répétera plus régulièrement.

La même année, l’Association signe une entente avantageuse avec Meloche, courtier d’assurance. Ce programme relatif à l’assurance auto et habitation connaîtra un succès retentissant. Il est toujours offert en 2009 et lie désormais les diplômés à TD Meloche Monnex.

1992 – 100 000 exemplaires pour la revue.
Le tirage de la revue atteint le chiffre magique de 100 000 exemplaires.

1994 – L’Association fête ses 60 ans
En juin 1994, notre organisme célèbre le 60e anniversaire de sa fondation. Un dîner est organisé pour souligner l’événement. Il réunit bon nombre des anciens administrateurs de l’Association. Celle-ci profite de l’occasion pour rendre hommage à M. Jules Labarre, un de ses fondateurs et ancien président.

1995 – Les diplômés à l’âge numérique et signature d’une entente avec Rabais Campus
Les nouvelles technologies enrichissent la panoplie de moyens utilisés pour garder le contact avec les diplômés. Ces derniers se dotent en effet d’une première vitrine sur le Web.

La même année, une entente est négociée avec Rabais Campus afin d’offrir aux diplômés des abonnements à tarification réduite pour les revues et les journaux.

1998 – Une carte Visa Desjardins pour les diplômés
Toujours intéressée à répondre aux besoins de ses membres, l’Association offre un nouveau service : des cartes de crédit avantageuses sur lesquelles on retrouve le logo des diplômés.

2001 – Création du Club des diplômés seniors et lancement du service «billets de ski à rabais»
Désirant conserver des liens avec les doyens de ses diplômés, l’Association crée le Club des diplômés seniors regroupant ceux et celles qui sont diplômés depuis plus de 60 ans.

En partenariat avec les centres La Vallée de Saint-Sauveur et Mont-Tremblant, l’Association offre désormais à ses membres le privilège d’acheter des billets de ski à tarif réduit.

2002 – Premier bulletin électronique de l’Association, le tirage de la revue s’élève 150 000 exemplaires
L’Association investit de plus belle dans les réseaux informatiques en publiant son premier bulletin électronique. La revue ne s’en porte pas plus mal puisque son tirage atteint désormais l’impressionnant chiffre de 150 000 exemplaires.

2003 – Création du Club des diplômés émérites et signature d’une entente avec Financière Manuvie (assurance de personnes)
Dans le cadre des fêtes du 125e de l’Université de Montréal, célébrations auxquelles les diplômés participent activement, l’Association crée le Club des diplômés émérites. Celui-ci regroupe les ex-présidents de l’Association ainsi que toutes les personnes qu’elle a honoré depuis 1934. Un autre service est désormais offert aux diplômés : des produits d’assurance de personnes par l’intermédiaire de Financière Manuvie.

2008 – Nouveau site Web de l’Association , le tirage de la revue s’élève à 180 000 exemplaires.
Afin que son site Web demeure à la fine pointe de l’actualité, l’Association entreprend une refonte en profondeur. La diffusion de l’information auprès des diplômés demeure une priorité, comme en témoigne le tirage de 180 000 exemplaires de la revue.

2009 – Le plus important regroupement de diplômés universitaires francophones en Amérique fête ses 75 ans.

2011 –Le tirage de la revue dépasse maintenant les 200 000 exemplaires.

2013 – Reconduction de l’entente avec Visa Desjardins pour la carte de crédit Affinité.

2014 – 80e anniversaire de fondation de l’Association.

1934
Tiré à plus de 6000 exemplaires, le premier numéro de L’Action universitaire paraît en décembre 1934. L’abonnement à cette revue mensuelle coûte 1$ par année, mais on peut aussi se la procurer dans plusieurs librairies montréalaises, au prix de 15 sous par numéro.

1935
Financement oblige, l’Association vend des espaces publicitaires dans sa revue. La tarification va de 5$ pour une annonce de 1/16e de page à 100$ pour la couverture arrière. L’Action Universitaire attire de prestigieux collaborateurs, tels que Thérèse Forget Casgrain, Armand Frappier et le frère Marie Victorin; on y retrouve également quelques blagues et anecdotes amusantes…

1936
L’Association souhaite encourager ses membres à cotiser en publiant le nom de tous ceux qui ont versé leur contribution annuelle d’un dollar.

1938
Quatre ans après sa fondation, L’Action universitaire se donne une apparence « plus moderne ». L’élégance de la nouvelle image a pour but de faire « à l’Association et à l’université une excellente publicité ».

1939 – 1945
La guerre fait sa marque dans la revue. En 1942, la nouvelle rubrique « Sous les drapeaux » traite des diplômés qui se sont enrôlés.

1942
Pour célébrer l’inauguration du nouveau campus de l’Université sur le Mont-Royal, l’Association des diplômés publie un numéro spécial de L’Action universitaire de plus de 92 pages ! Le tirage de la revue s’élève bientôt à 7000 exemplaires.

1945
Les quilles et la lutte sont des sports qui connaissent une grande popularité à cette époque, comme en témoignent ces publicités publiées dans L’Action universitaire.

1947
L’Action universitaire devient trimestrielle et se consacre essentiellement à la publication d’études universitaires.

1954
L’Action universitaire change de style et de format, délaissant les articles académiques pour redevenir un « bulletin servant à rallier les diplômés à leur Association et à leur université. »

1961
Après 27 volumes et 180 numéros, L’Action universitaire fait place à L’Inter, un bulletin mensuel plus léger. Ce changement se veut temporaire, d’où le nom du bulletin qui fait référence à un état « intermédiaire », mais L’Inter couvrira finalement 13 volumes et 94 parutions, jusqu’en 1973.

1963
Lancement d’un concours pour trouver un nouveau nom à L’Inter. Le premier prix, un voyage en Europe avec les diplômés de l’Université de Montréal, ne suscite pas d’élan de créativité et la revue conservera son nom.

1969
Afin d’encourager la souscription lors d’une campagne de financement de l’Université de Montréal, L’Inter publie Le filon d’or, un photoroman humoristique mettant en vedette Séraphin Poudrier, le célèbre avare de l’émission télévisée Les belles histoires des Pays d’en Haut incarné par Jean-Pierre Masson.

L’Inter, qui tire désormais à 32 000 exemplaires, publie un sondage effectué auprès de jeunes diplômés (cuvée 1969) et d’autres plus anciens. Ceux-ci expriment leur opinion à propos de divers sujets d’actualité tels que la religion, l’indépendance du Québec, l’amour libre, la drogue et… Robert Charlebois !

1973
L’Inter change de nom et de facture pour devenir L’Interdit, un titre en phase avec cette époque revendicatrice. Les diplômés en profitent pour adopter un nouveau logo.

1977
L’Interdit publie une série de numéros spéciaux traitant de sujets aussi variés que l’alcoolisme, le chômage chez les diplômés ou le centenaire des facultés de théologie et de droit.

1980
La revue change à nouveau de visage. Les diplômés remplacent ainsi L’Interdit, dont la publication s’était étalée sur 46 numéros depuis 1973.

1985
Pour une deuxième année, la revue reçoit le prix de la meilleure revue publiée par une université ou un collège au Canada, décerné par l’Association des bureaux d’information des collèges et universités du Canada (CCAE).

1992
La revue atteint un tirage de 100 000 exemplaires et est désormais distribuée 3 fois l’an.

1998
La revue, dont le tirage s’élève à 135 000 exemplaires, passe à une périodicité de 2 numéros par année.

2002
Toujours à la hausse, le tirage de la revue atteint dorénavant les 150 000 exemplaires.

2009
L’Association est le seul regroupement de diplômés universitaires au Canada à éditer une revue depuis 75 ans.

2014
Le tirage de la revue dépasse maintenant les 200 000 exemplaires.

1936 – Fête sur la montagne
La fête sur la montagne du 29 mai 1936 est la première grande activité organisée par l’Association des diplômés. Elle visait à conscientiser les anciens et le grand public sur le sort du campus inachevé de l’Université de Montréal.

1937 2e édition de la fête sur la montagne
En raison du grand succès obtenu l’année précédente, la rencontre sur la montagne est répétée en 1937. Comme il avait fait très froid l’année précédente, on précise cette fois-ci que l’édifice en construction sera chauffé.

1938 – Rassemblement annuel des diplômés
Le rassemblement annuel des diplômés, qui prend le nom de Fête des anciens, consiste désormais en un souper au cercle universitaire suivi d’une sortie au cinéma. Le président des diplômés, Arthur Vallée, est en effet également directeur de la compagnie France-Film.

1943 – Accueil des nouveaux diplômés
À la fin de l’année scolaire, l’Association organise un dîner en l’honneur des nouveaux diplômés qu’elle accueille dans ses rangs. Cette tradition durera une trentaine d’années.

1944 – Du ski alpin sur le campus
Pendant un an, l’Association des diplômés opère un remonte-pente donnant accès à des pistes de ski sur le versant nord du Mont-Royal.

1947 – Rabais et privilèges aux membres
Des rabais sont offerts aux membres de l’Association dans divers commerces, tels que des librairies. Au cours des années 1950 et 1960, des réductions seront également négociées pour des soirées au théâtre, des plans d’assurance-vie collective et un accès privilégié aux diverses installations de l’Université de Montréal.

1954 Premier tournoi de golf
L’Association organise son premier tournoi de golf, une activité qui sera reprise de manière régulière à partir du début des années 1960.

Au cours des années 1950, l’Association prend aussi l’habitude de recevoir les diplômés dans le hall d’honneur de l’université au début de chaque année lors d’un cocktail fort populaire.

1959 Première dégustation de vins et fromages
Les diplômés organisent une première dégustation de vins et fromages. L’événement connaît un tel succès qu’il deviendra la principale activité de rencontre de l’Association pendant plus de 15 ans.

1960 Messe du cardinal Léger pour les diplômés
À l’invitation des diplômés, le cardinal Léger vient célébrer une messe dans l’amphithéâtre de l’université.

1963 Les diplômés voyagent
À partir de 1963, l’Association des diplômés s’ouvre sur le monde en offrant annuellement une grande variété de voyages organisés. Pour beaucoup d’anciens, c’est l’occasion rêvée de quitter le continent pour une première fois. Pour bon nombre d’entre eux ce sera le début d’une longue aventure!

1965 Colloque des diplômés
À partir du milieu des années 1960, l’Association organise une série de colloques qui traitent de divers sujets relatifs au monde universitaire. Plusieurs actes seront même publiés.

1967 Le Mérite annuel
Les diplômés décernent pour la première fois le Mérite annuel, un prix remis à un diplômé qui se distingue par sa carrière et son dévouement à la collectivité.

1968 Concours de saut à skis… en été
Le 23 juin, dans le cadre des fêtes du Canada français, les diplômés organisent en collaboration avec la direction des sports de l’université et la Société St-Jean-Baptiste un concours de… saut en skis ! Une piste de glace est construite spécialement pour l’occasion.

1969 Activités de plus en plus variées
L’Association offre aux diplômés une gamme croissante d’activités sociales et culturelles, les menant tant au théâtre qu’à l’hippodrome Blue Bonnet.

1975 – Soirées thématiques
Au milieu des années 1970, les soirées thématiques des diplômés connaissent un succès certain. Qu’il s’agisse d’un souper gaulois, d’une soirée gitane ou d’une réception de style art déco, chaque réception est organisée dans le hall d’honneur de l’université alors décoré pour l’occasion…

1979 – Rallye automobile
L’organisation d’un rallye automobile annuel s’ajoute à la gamme des activités offertes par l’Association à la fin des années 1970 et au début des années 1980.

1982 – Émission télévisée
Une émission télévisée hebdomadaire, réalisée par les diplômés, permet aux anciens de demeurer au fait de l’actualité universitaire.

1985 50e anniversaire de l’Association
Les diplômés fêtent dignement le 50e anniversaire de leur association. La somptueuse soirée est également l’occasion de souligner plusieurs anniversaires de promotion, une coutume qui sera reprise de manière plus régulière par la suite.

1986 Activités offertes à l’extérieur de la région de Montréal
A compter de 1986, l’Association organise des activités à l’extérieur de la région de Montréal beaucoup plus régulièrement, là où nous retrouvons des concentrations appréciables de diplômés : Québec, Ottawa, Hull, Sherbrooke, Trois-Rivières, Chicoutimi, Saint-Hyacinthe, Joliette,Drummondville, Granby, Rouyn-Noranda, Moncton et Toronto.

1987 Anniversaires de promotion
Mise en place d’une stratégie d’organisation des anniversaires de promotion à tous les cinq ans.

25e, 30e, 35e, 40e, 45e, 50e, 55e, et club des diplômés seniors (60 ans et plus de promotion)

1990 Encore plus d’activités sociales et culturelles à Montréal
Plusieurs fois par année, les diplômés qui résident dans la région de Montréal sont invités à assister à de nombreuses activités sociales et culturelles : soirées au théâtres, concerts, conférences sur divers sujets, voyages culturels etc.

2003  Et encore une fois plus d’activités sociales et culturelles à Montréal
Désireuse de se rapprocher des plus récents diplômés, l’Association lance l’opération «jeunes diplômés» qui se propose de promouvoir l’Association auprès des plus jeunes, soient ceux diplômés depuis moins de 5 ans.

2009 L’Association fête le 75e anniversaire de sa fondation
Tout au long de l’année 2009, l’Association organise divers événements, tant à Montréal qu’à l’extérieur de la région métropolitaine, pour rassembler les diplômés et célébrer dignement le 75e anniversaire de sa fondation.

2014 L’Association fête le 80e anniversaire de sa fondation.

Nous désirons rendre hommage à toutes les personnes qui ont assumé, depuis 1934, la présidence de l’Association.

2008-2011 – Louis Bernatchez
Mathématiques 1993

2006-2008 – Albert Dumortier
HEC 1976

2004-2006 – Claire Deschamps
Chimie 1979 et médecine dentaire 1984

2003-2004 – Andrée Grimard
Lettres 1970 et droit 1978

2002-2003 – M. Jean R. Allard
Relations industrielles 1983 et droit 1986

2001-2002 – Jacqueline Desrosiers
Mathématiques 1986

2000-2001 – Me Pierre Pilote
Droit 1987

1999-2000 – M. François Boisvenue
Mathématiques 1974

1998-1999 – M. Laurent Giguère
HEC 1980

1997-1998 – Me Johanne L. Rémillard
Droit 1971 et HEC 1975

1996-1997 – M. Pierre Pugliese
Polytechnique 1979

1995-1996 – M. Dino Fuoco
HEC 1978

1994-1995 – Me Jeanne Wojas
Droit 1982

1993-1994 – M. Jacques Gaumond
Informatique 1973, HEC et Polytechnique 1978

1992-1993 – Mme Marie-Claude Gévry
HEC 1976 et 1979

1991-1992 – M. Christian Tremblay
Relations industrielles 1976

1990-1991 – M. Louis Cyr
Informatique 1973 et HEC 1977

1989-1990 – Mme Danielle Melanson
Psychologie 1972, 1973 et 1988

1988-1989 – Mme Louise P. Leduc
Musique 1974 et HEC 1981

1986-1988 – M. Pierre Grand’Maison
Polytechnique 1973

1984-1986 – M. Jean-Claude Lauzon
Psychologie 1971 et 1973

1982-1984 – M. Jean-Pierre Roy
HEC 1957

1981-1982 – M. André Lafrance
Histoire 1968 et sciences de l’éducation 197

1980-1981 – M. Pierre Robert
Relations industrielles 1970

1979-1980 – M. Robert Savoie
Mathématiques 1965, Relations industrielles 1974 et 1976

1977-1979 – M. Jacques Breton
Histoire de l’art 1968

1975-1977 – M. Paul-André Tétreault
Architecture 1966

1974-1975 – Me Jean-Jacques L’Heureux
Droit 1956

1973-1974 – Me André Laurence
Droit 1956

1972-1973 – M. Jacques Lorange
HEC 1950

1970-1972 – M. Yves Guérard
Mathématiques 1956

1968-1970 – Me Claude Marchand
Droit 1953

1965-1968 – Me Jean-Claude Delorme
Droit 1959

1964-1965 – M. Jean-Guy Décarie
HEC 1948

1963-1964 – Dr Jacques Léger
Médecine 1942

1962-1963 – M. Roger Lessard
Polytechnique 1941

1961-1962 – Me Simon L’Anglais
Droit 1939 et lettres 1949

1959-1961 – Dr Roger Bordeleau
Optométrie 1946

1958-1959 – Me F. Eugène Therrien
Droit 1930

1957-1958 – M. Guy Montpetit
Polytechnique 1929

1956-1957 – M. Louis Gaston Leblanc
HEC 1934

1955-1956 – Dr Eugène Thibault
Médecine 1927

1954-1955 – M. Roger Larose
Pharmacie 1932

1953-1954 – Me Georges-Henri Séguin
Droit 1919

1952-1953 – Dr Victorien Dubé
Médecine dentaire 1936

1951-1952 – Dr Origène Dufresne
Médecine 1925

1950-1951 – M. Ignace Brouillet
Polytechnique 1929

1949-1950 – M. Étienne Crevier
Droit 1916

1946 – 1959 – Me Émile Massicotte
Droit 1916

1944-1956 – M. Jules Labarre
Pharmacie 1923 et chimie 1927

1943-1944 – Dr Louis-Charles Simard
Médecine 1923

1936-1943 – Me Arthur Vallée
Droit 1911

1934-1936 – Dr Stephen Langevin
Médecine 1909

Nos partenaires